Avions Mayday

December 14, 2018

Appareil photo…..check

Batteries…..check

Cartes SD…..check

Coordonnée de la destination…..check

Bon bah je crois que l’on est bon pour décoller.

Après un long périple en voiture, et quelques galères à traverser des champs bien boueux, j’arrive enfin sur le tarmac de cette ancienne base militaire aujourd’hui reconverti en zone d’activités. Les trois avions sont toujours là, rien qu’à les voir de loin je sens une certaine excitation monter en moi.

 

Maintenant il va falloir que je me faufile dans le premier avion. Il s’agit d’un Noratlas (Nord 2501 de son vrai nom), il servira surtout au transport de troupes pour l’armée française. Ces appareils furent mis en service en 1953, pour finir leurs carrières en 1998. Depuis, la plupart ont été revendus.

 

S’il m’a été facile de pénétrer dans le Noratlas, je vais mettre quelques minutes pour trouver l’entrée de cet autre appareil qui m’est inconnu. Chose étrange, une fois dedans, tout est écrit en anglais. En réalité il s’agit d’un Lockheed P2-Neptune. Ces avions furent utilisés par la marine américaine, ils servaient surtout à faire de la reconnaissance maritime. Conçus durant la seconde guerre mondiale, ces appareils seront mis en service en 1947 et serviront jusqu’en 1984, l’armée française utilisera également un certain nombre de ces appareils.

 

Il me reste le dernier appareil à visiter, et il parait bien minuscule comparé à ces deux géants. Il s’agit d’un Fouga Magister. Il sera mis en service en 1962, les derniers au nombre de 6 sont retirés du service officiellement en janvier 2017. Cet appareil servait d’avion école, il possède deux places : une pour l’instructeur et une autre pour l’apprenti. Cet avion français sera exporté dans de nombreux pays.

 

Pour moi il s’agit peut-être d’une des explorations les plus intenses que j’ai pu faire, j’étais comme un gamin pouvant enfin monter dans des avions militaires, sans personne autour. Impossible de ne pas s’imaginer être à bord en plein vol. Impossible également de ne pas ressentir cette angoisse au moment de sauter en parachute depuis le Noratlas, ou de se sentir oppressé dans l’intérieur exiguë du P2-Neptune, ou encore de faire ses premières manœuvres sur un avion tel qu’un Fouga Magister. Je pense que je suis bien loin des histoires que je m’imagine dans ma tête, ah si seulement ces avions pouvaient parler et me compter leurs histoires.

 

 

 

Album complet sur Flickr

 

 

Temps d'exploration: 2h

Dangerosité: 4/10

Intérêt: 9/10

 

 

 

 

 

 

 

Please reload

Pont de l'espoir

December 1, 2017

1/2
Please reload

December 5, 2019

October 23, 2019

September 5, 2019

May 21, 2019

April 10, 2019

March 12, 2019

February 16, 2019